Immobilier : les établissements EHPAD ont la cote.

En 2012, l'avantage fiscal est fixé à 11% du montant de l'investissement dans la limite de 300 000€, étalé sur 9 ans. L'acheteur profite également d'un remboursement intégral de la TVA à 19,6% de la valeur mobilière et immobilière dans les 6 mois qui suivent l'acquisition du bien. La récupération de cette TVA facilite le remboursement d'une partie de l'éventuel prêt immobilier, et peut permettre l'achat d'un autre logement du même type. L'investisseur peut préférer un amortissement différé pour obtenir une non-imposition des revenus perçus à l'issu du financement sur une certaine durée. Le rendement escompté tourne autour de 4% à 5% (avant impôts). Au-delà de 6%, la promesse de rendement semble surévaluée.

Dans le choix d'un EHPAD, mieux vaut se tourner vers des grands groupes reconnus du secteur (Orpéa, DomusVi, Medica, Korian, Dolcea). Le papy boom génère une demande croissante : le nombre de places disponibles ne permet pas de répondre aux besoins réels. Les investissements de ces grands groupes n'ont cessé de croître depuis 2005, et les perspectives d'avenir sont tout aussi alléchantes.



Gerard Mihranyan

Par , le jeudi 26 janvier 2012

Partager cet article :
Article précédent: Immobilier : la taxation des plus-values des SCPI.
Article suivant: Dispositif Scellier : le problème des plafonds.