Immobilier : l'investissement locatif toujours plébiscité

Immobilier : l'investissement locatif toujours plébiscité

L'engouement des Français pour la pierre ne s'est jamais démenti. Si on interroge les Français sur leur choix de placement financier, 70% privilégient l'immobilier, loin devant l'assurance vie (15%). A l'heure où le gouvernement finalise son grand projet pour le logement, intéressons-nous aux investisseurs, ceux qui achètent pour se constituer des revenus complémentaires, et souvent un patrimoine.

En 2017, le marché de locatif privé représente 16,3% des logements construits contre 11,6% en 2014. Une progression qui témoigne de l'intérêt des Français pour ce type de placement dans un contexte immobilier favorable (taux d'intérêts au plus bas, dispositif Pinel, prix contenus). Pour la cinquième année consécutive, le Crédit Foncier s'est penché sur les motivations de ces Français qui investissent dans le logement en 2017.

Profil type de l'investisseur locatif

45 ans, vivant en couple, le foyer disposant d'un revenu moyen de 70 300€, l'investisseur type est relativement jeune et à l'aise financièrement. Il plébiscite l'appartement (92%) au détriment de la maison (8%). Près de 60% des logements acquis sont des studios ou des deux-pièces pour une surface moyenne de 45m2.

Le coût médian était de 168 000€ au premier semestre 2017, soit un montant supérieur de 7% par rapport aux deux années précédentes grâce au niveau des taux des crédits immobiliers. Le bien est financé par un emprunt avec peu ou pas d'apport personnel sur une durée moyenne de 20 ans et 5 mois.

Motivations de l'investisseur locatif

Les motivations d'achat diffèrent selon le type d'investissement. Dans le neuf, la carotte fiscale arrive en tête pour 65% des sondés, motivation qui se place seulement 7ème pour les acheteurs dans l'ancien. Ces derniers sont avant tout motivés par l'envie de se constituer un patrimoine (61%), avant celle de disposer d'un revenu complémentaire à la retraite (56%). 44% des acheteurs dans le neuf souhaitent se constituer un patrimoine, et 37% compléter leurs revenus à la retraite.

La perspective de plus-values futures intéresse surtout les investisseurs dans le neuf : près de la moitié compte revendre leur bien contre 23% des investisseurs dans l'immobilier ancien.

L'enquête révèle que 94% de ceux qui ont acheté un logement pour le louer sont satisfaits de leur investissement.

Quelle assurance habitation pour votre investissement locatif ?

En fonction du type de logement dans lequel l’investissement sera effectué, l’acquéreur fera face à des exigences différentes. Ce point peut donc avoir une légère influence sur le choix entre l’achat d’un logement nu ou d’un logement meublé. Dans le cas d’un logement non-meublé, c’est au locataire qu’incombe la responsabilité de souscrire une assurance habitation. Dans le cas contraire, le propriétaire bailleur doit prendre celle-ci en charge. En outre, il a la possibilité d’ajouter une clause dans le contrat de bail qui impose au locataire la souscription d’une assurance et la présentation d’une attestation de cette dernière au moment de son entrée dans le logement meublé. Dans ces deux cas, il sera utile de se renseigner et de comparer les prix de l’assurance habitation :

https://selectra.info/assurance/guides/comprendre/prix-assurance-habitation

réf/Crédit Foncier "Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l'investissement locatif en 2017 ?"



Victoria Laroche

Par , le mardi 2 janvier 2018

Partager cet article :
Article précédent: Le dispositif Pinel prorogé pour quatre ans mais supprimé en zones B2 et C
Article suivant: Réduisez vos impôts grâce aux dispositifs de défiscalisation